L'approche transculturelle


Introduction
 

IMAJE Santé est à l'image de Marseille un espace métissé, reflet de la diversité culturelle d'une ville dont témoigne la population des adolescents et jeunes adultes accueillis au sein de l'association. Qu'ils soient enfants de migrants ou qu'ils soient eux-mêmes migrants, les jeunes reçus à IMAJE Santé arrivent avec des problématiques sociales, psychiques, médicales, marquées par l'empreinte d'une culture dont la particularité est de se situer à l'interface de deux univers, celui des parents et celui de la réalité dans laquelle ils vivent.

Porteurs de ce métissage culturel qui fait leur richesse, ces jeunes sont en recherche d'interlocuteurs à même de pouvoir entendre comment les difficultés exprimées s'inscrivent dans un double référentiel : culturel pour les uns, s'actualisant sur une souffrance migratoire pour les autres.

À l'accueil des adolescents et jeunes adultes à IMAJE Santé, vient s'ajouter celui des familles dont bon nombre sont des familles de migrants qui n'ont pas trouvé de lieu, ou quelqu'un qui soit susceptible de leur offrir une écoute suffisamment adéquate.

Les difficultés, la souffrance, ont en effet ceci de spécifique chez l'humain qu'elles poussent celui-ci à mettre du sens sur ce qu'il vit, sens dont la valeur porte les marques du culturel. De ce fait, rencontrer l'autre dans sa différence culturelle et le comprendre nécessite de le recevoir dans un cadre qui fera sens pour lui et lui permettra de se sentir accepté dans son individualité.

Selon ces principes, Sylvie Dutertre et Franck Descombas, tous deux psychologues cliniciens, reçoivent chaque semaine les jeunes et leurs familles dans le cadre de la consultation transculturelle d'IMAJE Santé.

 consultation transculturelle IMAJE Santé

La clinique transculturelle
 

La souffrance psychique de la personne migrante est souvent en relation avec sa problématique identitaire, sa confrontation à l'autre. Parmi de nombreux facteurs, les plus pertinents sont :

  • La langue, qui, comme matrice centrale de la constitution du sujet, marque sa différence, sa fidélité à son intimité, et qui comporte en même temps la possibilité de l'accès à son altérité.
  • La culture avec le décalage des représentations culturelles, celles qui émanent de son milieu originel confrontées à celles de l'environnement de la société qui l'accueille. Cette expérience est à la fois individuelle et collective, psychique et sociale, elle se joue dans les contextes historiques des différents courants migratoires survenus en France dans les dernières décennies.

Le dispositif clinique:

Le dispositif en clinique transculturelle est un dispositif groupal articulé sur le plan théorique autour de la psychanalyse et de l'anthropologie, utilisées de manière complémentaire. Il suppose l'intervention d'un nombre variable de praticiens formés d'une part à la psychanalyse, et disposant d'autre part de connaissances en anthropologie.


À la consultation transculturelle d'IMAJE Santé, l'adolescent ou le jeune adulte peut être reçu en groupe, avec sa famille par exemple, ou en individuel, par un groupe constitué de deux cothérapeutes et de l'interprète. Le dispositif proposé dépend à la fois des demandes du jeune ou de sa famille, de la nature des difficultés, et de ce qui a déjà pu être proposé précédemment dans d'autres structures.

La principale caractéristique de ce dispositif est de mener un travail d'élaboration sur plusieurs niveaux : le niveau familial et individuel, le niveau culturel et idiosyncrasique. De ce fait, lors de la première rencontre, tous les membres de la famille sont reçus ensemble, à la suite de quoi toutes les combinaisons sont possibles, parents seuls, adolescents seul,... Après la première évaluation qui coconstruit une alliance et un sens culturel, qui permet l'émergence de différentes théories étiologiques culturelles et individuelles, le travail peut soit s'arrêter si cette première rencontre a permis de réanimer des processus élaboratifs suffisamment profonds pour entraîner des changements conséquents, soit continuer en groupe ou en individuel.

L'autre caractéristique de la consultation transculturelle est celle du travail en réseau. Lorsqu'une équipe ou un acteur social adresse une famille, il est important d'inscrire ces personnes dans la prise en charge clinique et de leur proposer de participer aux entretiens. Leurs places dans le dispositif ont valeur de cothérapeutes et elles participent à la construction de liens avec ce qui s'est passé avant la rencontre et avec les prises en charge qui se déroulent en parallèle du travail clinique.

Les objectifs :

Le plus souvent, l'adolescent ou le jeune adulte qui se présente, est orienté vers IMAJE Santé par des structures partenaires qui se heurtent à une absence d'adhésion dans le travail qu'elles tentent de mettre en place avec lui. À l'endroit où le jeune résiste se situe l'incompréhension des adultes, conséquence d'une difficulté de lecture des attitudes de l'adolescent.

L'objectif est donc en première instance de dénouer des situations complexes et de faire émerger la difficulté majeure qui vient faire obstacle à l'individu dans son processus de développement : construire une grille de lecture accessible à tous. Il apparaît en effet que les résistances rencontrées avec les jeunes migrants dans leur travail, par nombre d'institutions ou de structures (éducation nationale, missions locales, ...), et interprétées comme des marques d'opposition, relèvent d'une souffrance muette qui ne trouve pas de lieu où s'exprimer.

Dans un second temps, et si cela s'avère nécessaire après une première évaluation, la clinique transculturelle avec l'adolescent peut s'inscrire dans une prise en charge à court terme avec pour objectif d'aborder le niveau psychopathologique.

L'objectif principal est de proposer la consultation transculturelle comme espace privilégié qui favorise l'accès et la compréhension, en permettant à chacun une lecture des représentations culturellement connotées de l'autre.


Cet objectif est conséquemment de faciliter le travail des structures partenaires d'IMAJE Santé dans les actions qu'elles mettent en place avec les adolescents, les jeunes adultes et leurs familles.
 

Les sensibilisations

Chaque année, IMAJE Santé met en place des actions de sensibilisation à l'approche transculturelle, à destination des professionnels des secteurs médico-socio-éducatifs.


La gratuité de la participation permet à une quarantaine de personnes d'avoir accès à ces séances, animées par les psychologues d'IMAJE Santé intervenant par ailleurs sur la consultation transculturelle.

Les objectifs sont:

  • d'apporter des connaissances sur le concept de Culture,
  • de donner les informations minimales concernant les différents champs de l'ethnopsychiatrie et de la psychiatrie transculturelle.

Chaque session est composée de deux modules; ayant comme thèmes respectifs "Culture et migration", "Ethnopsychiatrie, ethnopsychanalyse, psychiatrie transculturelle".

Cette action a été initiée à partir de nombreuses demandes émanant des professionnels (médecins, infirmiers, travailleurs sociaux,...) accompagnant les jeunes à la consultation transculturelle. De manière récurrente, ceux-ci ont exprimé leurs difficultés à aborder les questions liées à la Culture dans leurs quotidiens professionels, ceci du fait de leur méconnaissance et les difficultés, mais aussi les questionnements, que ces méconnaissances faisaient surgir dans les prises en charge des familles migrantes.

L'idée majeure de cette action étant par ailleurs de pouvoir ouvrir à la discussion, le nombre de participants est volontairement limité à vingt personnes par session.

Une évaluation de l'action est réalisée à la fin de chaque session, à partir d'un questionnaire dont les items portent sur la satisfaction en terme de contenu, l'intérêt et l'adéquation des sujets traités, référés aux attentes des participants. Le degré de satisfaction est mesuré avec une échelle de type Lykert. A l'unanimité jusqu'a aujourd'hui, les participants ont été très satisfaits.

Contenu de l'action "sensibilisation à l'Approche Transculturelle"

Module 1 : Culture et migration

Qu'est-ce que la culture ? Quels sont les effets au plan psychique de la migration ?

Au cours de cette séance de travail, nous traitons ces questions en les mettant en perspective avec la situation d'entretien, que celui-ci soit social, médical ou psychologique.

La dimension culturelle est un facteur qui intervient dans la manière de se représenter le monde. La rencontre avec les migrants vient de fait poser un certain nombre d'interrogations révélatrices des différences entre les univers culturels. Durant notre développement nous abordons plus particulièrement certaines de ces différences :

- société groupale et société individualiste

- cosmologie traditionnelle

- représentations de la maladie

Enfin, nous présentons les effets du changement d'environnement culturel en situation migratoire.

Module 2 : Ethnopsychiatrie, Ethnopsychanalyse, Psychiatrie Transculturelle, Psychologie Interculturelle

Comment s'y retrouver parmi ces termes, à quels types de pratiques renvoient-ils et à quel endroit ces pratiques peuvent-elles se recouvrer ou pas ?

Après un bref rappel du développement de l'ethnopsychiatrie en France, nous présentons le dispositif en Clinique Transculturelle : ses intérêts, ses modalités de fonctionnement, les indications d'orientation. Nous abordons la place des professionnels - travailleurs sociaux, médecins,..- à l'intérieur de ce dispositif et l'importance du lien autour du patient.

Sont présentées également les concepts comme l'universalité psychique, le codage culturel, et les notions de levier thérapeutique, de décentrage, indispensables pour une compréhension de ce champ de la clinique.

 

Les groupes d'analyse de la pratique
 

IMAJE Santé propose chaque année un groupe d'analyse de la pratique, tourné vers les questions transculturelles.

Ces groupes sont ouverts uniquement aux travailleurs sociaux désireux de réfléchir des situations issues de leurs pratiques professionnelles avec les familles migrantes et leurs enfants. L'objectif est de permettre aux participants de dénouer des problématiques complexes et de soutenir les prises en charge.

Les groupes se réunissent à raison d'une séance par mois pendant 6 mois. L'évaluation de l'action est réalisée sur la dernière séance de chaque groupe, à partir d'un questionnaire dont les items portent sur la satifsaction en terme de contenu et d'intérêt, référés aux attentes des participants.

 


[ Information ] [ Marseille ] [ Accueil ] [ Jeunes ] [ Ecoute ] [ Santé ]

[ contact ]